Des réponses à vos questions

Quelles sont les modalités de prise en charge du traitement par compression veineuse élastique ?

Les produits de compression veineuse élastique sont pris en charge par l’Assurance Maladie à hauteur de 60% de la base de remboursement de la Sécurité Sociale, celle-ci étant différente selon le format :

  • Chaussettes : 22,40€ TTC
  • Bas auto-fixant : 29,78€ TTC
  • Collants : 42,03€ TTC

Les mutuelles peuvent également prendre en charge tout ou partie du complément.

Y’a-t-il une différence d’efficacité entre les différents formats de bas de compression ?

Le terme « bas de compression » est générique et recouvre les différents formats disponibles (chaussettes, bas auto-fixant ou collant).
Il n’y a pas de différence d’efficacité démontrée entre les différents types de bas*. Le choix se portera en général sur le type de bas le mieux accepté par le patient sauf en cas d’indication médicale particulière. L’efficacité du traitement dépend en particulier de la qualité de l’observance par le patient et nécessite une éducation du patient par chacun des intervenants.

*HAS – Fiche de bon usage des technologies de santé, la compression médicale dans les affections veineuses chroniques – Décembre 2010

Quelles sont les contre-indications de la compression médicale ?

Contre-indications absolues* Contre-indications relatives
Ré-évaluer le rapport bénéfices / risques*
Artériopathie Oblitérante des Membres Inférieurs (AOMI) avec Indice de Pression Systolique (IPS) < 0,6

Microangiopathie diabétique évoluée (pour une compression > 30 mmHg)

La phlegmatia coerulea dolens (phlébite bleue douloureuse avec compression artérielle)

La thrombose septique

AOMI avec IPS entre 0,6 et 0,9

Neuropathie périphérique évaluée

Dermatose suintante ou eczématisée

Intolérance / allergie aux fibres utilisées

*HAS – Fiche de bon usage des technologies de santé, la compression médicale dans les affections veineuses chroniques – Décembre 2010

Les bas anti-thromboses sont-ils compatibles avec le bistouri électrique ?

Les bas anti-thromboses ACTYS® ATH [polyamide, élasthanne (et silicone pour le format bas autofix)] sont compatibles avec l’utilisation du bistouri électrique. En effet, ces dispositifs médicaux ne contenant pas de fil métallique, il n’y a pas de risque d’interférence électromagnétique avec le bistouri électrique.

Cependant l’électrochirurgie génère des étincelles et de la chaleur, ce qui peut fournir une source d’allumage en présence de substances inflammables, explosibles ou combustibles(1) et provoquer des brûlures au patient(2).

C’est pourquoi nous recommandons en cas de port de bas au cours d’une chirurgie par bistouri électrique, d’éloigner le bas, de sorte qu’il ne soit pas en contact avec la plaque ou l’électrode du bistouri monopolaire ou bien les électrodes du bistouri bipolaire. Il est également nécessaire de respecter les mises garde et précaution d’utilisation du fabricant du bistouri utilisé.

Nous conseillons par ailleurs le format chaussette plutôt que le format bas autofix car les chaussettes sont aussi efficace que les bas autofix(3) et seront plus volontiers éloignées du bistouri.

  • 1.ANSM, Recommandation sur les cas d’inflammation et de brûlures après utilisation d’un antiseptique alcoolique et d’un bistouri électrique : rappel des mises en garde et précautions d’emploi, mis à jour le 19/03/2012
  • 2.WANG K, ADVINCULA AP. Current thoughts in electrosurgery. Int J Gynaecol Obstet. 2007;97:245–250
  • 3.HAS, Fiche de Bon Usage des technologies de santé, la compression médicale dans les affections veineuses chroniques, décembre 2010