Les recommandations de la HAS – 2010(1)

Les recommandations de la Haute Autorité de Santé

La Haute Autorité de Santé a publié en 2010 des recommandations sur l’utilisation des bas de compression veineuse élastique (anciennement appelés « bas de contention ») dans la maladie veineuse. Ces recommandations sont établies à partir d’études cliniques qui ont prouvé l’efficacité de la compression dans le traitement ou la prévention de différentes manifestations cliniques de la maladie veineuse.


Les essentiels de la compression veineuse

L’efficacité du traitement dépend en particulier de la qualité de l’observance par le patient et nécessite une éducation du patient par chacun des intervenants.

Pour découvrir les outils d’éducation du programme VIP > CLIQUEZ-ICI

Il n’y a pas de différence d’efficacité démontrée entre les différents bas, le choix se portera en général sur le type de bas le mieux accepté par le patient La pression à retenir est la plus forte supportée par le patient

Les affections veineuses chroniques

La compression veineuse est le traitement de base des affections veineuses chroniques à partir du stade C2 de la classification CEAP (varices ≥ 3 mm).

Situations cliniques Grade CEAP Dispositifs et classe de compression Modalités
Varices ≥ 3 mm C2 – Bas* de 15 à 20 mmHg (classe II) ou de 20 à 36 mmHg (classe III) Traitement au long cours
Après sclérothérapie ou chirurgie des varices – Bas* indiqués pour les varices (classe II ou III)
– Ou bandes sèches à allongement court
4 à 6 semaines
Œdème chronique C3 – Bas* de 20 à 36 mmHg (classe III)
– Ou bandes sèches à allongement court ou long
Traitement au long cours, avec réévaluation régulière du rapport bénéfices / risques
Troubles trophiques cutanés sans ulcère C4 – Bas* de 20 à 36 mmHg (classe III)
– Ou bandes sèches inélastiques ou à allongement court
– Ou bandes enduites
Traitement au long cours, avec réévaluation régulière du rapport bénéfices / risques
Ulcère cicatrisé C5 – Bas* de 20 à 36 mmHg (classe III) ou > 36 mmHg (classe IV)
– Ou bandes sèches à allongement court
Traitement au long cours, avec réévaluation régulière du rapport bénéfices / risques
Ulcère ouvert C6 – Bandages multitypes en première intention
– Ou bandes sèches inélastiques ou à allongement court
– Ou bandes enduites
– ou bas* > 36 mmHg (classe IV)
Jusqu’à cicatrisation complète

* Bas : chaussettes, bas autofix, collants

  • Accédez aux recommandations de la H.A.S concernant la compression médicale dans les affections veineuses chroniques : cliquez ici

Traitement de la maladie thrombo-embolique veineuse

Situations cliniques Dispositifs et classe de compression Modalités
Thrombose veineuse des membres inférieurs – Bas* de 20 à 36 mmHg (classe III)
– Ou bandes sèches à allongement court ou long
En association aux anticoagulants (en cas de contre-indications absolue des anti-coagulants, compression seule)
Prévention du syndrome post-thrombotique après TVP proximale – Bas* de 20 à 36 mmHg ou > à 36 mmHg (classe III et IV) Port pendant 2 ans
Traitement du syndrome post-thrombotique Dépend des manifestations cliniques Dépend des manifestations cliniques

* Bas : chaussettes, bas autofix, collants

  • Accédez aux recommandations de la H.A.S concernant la compression médicale dans le traitement de la maladie thrombo-embolique veineuse : cliquez ici

Prévention de la thrombose veineuse

Situations cliniques Dispositifs et classe de compression Modalités
Contexte chirurgical ou médical
Patient n’ayant pas déjà de traitement compressif en cours Chaussettes anti-thrombose* de 15 à 20 mmHg (classe II) Port le jour et la nuit
Dès l’admission et jusqu’à persistance du risque thrombo-embolique (même si reprise de la marche)
Patient ayant par ailleurs déjà un traitement compressif de plus forte pression Chaussettes anti-thrombose* de 15 à 20 mmHg (classe II) Port le jour et la nuit dès l’admission et pendant toute la durée de l’alitement
Le traitement compression habituel sera repris ensuite
Grossesse et post-partum
Sans maladie veineuse chronique (cas général) Bas** de 15 à 20 mmHg (classe II) Durant toute la grossesse et 6 semaines après l’accouchement (6 mois en cas de césarienne)
En cas de maladie veineuse chronique associée Bas** de 20 à 36 mmHg (classe III) ou > 36 mmHg selon la gravité Durant toute la grossesse et 6 semaines après l’accouchement (6 mois en cas de césarienne)

* En association au traitement anticoagulant lorsque celui-ci est indiqué
** Bas : chaussettes, bas autofix, collants

  • Accédez aux recommandations de la H.A.S concernant le rôle de la compression médicale en prévention de la thrombose veineuse : cliquez ici

www.has-sante.fr

1 – HAS. Dispositifs de compression médicale à usage individuel. Septembre 2010.